Les dirigeants de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), lobby pétrolier hexagonal, voyagent en ce moment en Amérique du Nord. Après les Etats-Unis, ils sont aujourd’hui en visite en Alberta (Canada), sur un site d’extraction de pétrole de schiste. Objectif : s’informer sur les hydrocarbures non-conventionnels, autrement dit, le gaz et le pétrole de schiste. Des sources d’énergie aujourd’hui au point mort en France, car la fracturation hydraulique nécessaire à leur exploitation, est interdite. L’Ufip s’y intéresse pourtant, pour pouvoir défendre la cause de ces carburants auprès du gouvernement, et pour répondre aux journalistes « très intéressés par la question », note un cadre dirigeant d’entreprise canadienne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.