préavis de grève des pilotes d’air france du 15 au 22 septembre
préavis de grève des pilotes d’air france du 15 au 22 septembre © reuters

Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a rejeté lundi les propositions de la direction d'Air France pour arrêter la grève et appelé ses adhérents à rester mobilisés.Ils réclament toujours le retrait du projet Transavia Europe.

Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, a annoncé la suspension jusqu'en décembre la création de la filiale low-cost Transavia Europe, qu'il qualifie d'"ultime" proposition pour arrêter le mouvement entamé le 15 septembre dernier.

Dans un communiqué, le principal syndicat de pilotes de ligne de la compagnie écrit :

Une telle provocation, après 8 jours de grève et d'alertes sur les menaces d'externalisation et de délocalisation qui pèsent sur les emplois pilote de droit français, est inacceptable.

Cette annonce n'est qu'un écran de fumée qui n'offre pas plus de garanties que les annonces précédentes, et ne résout aucun problème, ajoute le SNPL. L'autre syndicat gréviste, le Spaf, a également annonce que la grève se poursuivait en dépit des propositions de la direction.

Le SNPL appelle par ailleurs à manifester devant l'Assemblée nationale mardi, jour pour lequel Air France prévoit une amélioration du trafic avec 47% des vols contre 42% lundi, compte tenu d'un taux de grévistes de 57% contre 65%.

20 millions de pertes par jour, selon la direction

Les pilotes, qui ont entamé leur mouvement le 15 septembre, contestent notamment l'ouverture de trois nouvelles "bases" en dehors de la France et des Pays-Bas l'an prochain et réclament un contrat de travail unique quelle que soit la compagnie.

►►►À LIRE AUSSI | Une deuxième semaine de grève chez Air France

"Nous avons étudié la proposition du SNPL en détail (...) notre estimation, c'est 25% d'écart de coûts si on applique les conditions d'Air France à Transavia", a assuré Alexandre de Juniac. "Appliqué au total du coût des pilotes, c'est entre 2% et 3% de coûts totaux en plus, et 3%, c'est la marge de Transavia, donc on passe à la perte. Le modèle du low-cost, c'est la vigilance sur tous les coûts", a-t-il fait valoir.

Le patron d'Air France-KLM s'apprête donc à mettre une de ses menaces à exécution : dénoncer de manière unilatérale l'accord de création de Transavia France, datant de 2007, qui limite la flotte de la compagnie à 14 appareils.

Ce conflit, maintenant qu'il n'a plus de raison d'être, devrait s'arrêter (...) J'attends l'information du SNPL pour savoir pourquoi la grève continue. Ça ne me paraît pas suffisant pour justifier un conflit qui fait perdre à un fleuron français 20 millions par jour.

En déplacement en Allemagne ce lundi, le Premier ministre Manuel Valls a lui aussi demandé aux pilotes de reprendre le travail (propos recueillis par Cyril Graziani)

Air France : les chiffres de la compagnie
Air France : les chiffres de la compagnie © Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.