les autoentrepreneurs s'opposent au projet du gouvernement
les autoentrepreneurs s'opposent au projet du gouvernement © reuters

Des milliers d'autoentrepreneurs réunis sous l'appellation de "poussins" se dressent en Francecontre le projet du gouvernement de limiter leur régime dans le temps et de baisser le plafond du chiffre d'affaires pour les activités d'appoint.

Le mouvement des "poussins", qui a lancé une pétition en ligne, espère faire reculer les pouvoirs publics comme y sont parvenus à l'automne dernier les "pigeons", les patrons de startups, sur les plus-values de cession.

Plus de 20.000 personnes avaient signé vendredi matin le texte adressé à Sylvia Pinel, ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, et Arnaud Montebourg, son collègue du Redressement productif.

"Ne tuez pas dans l'oeuf nos projets", dit la pétition, relayée par Change.org et dénonçant "la mise à mort programmée des autoentrepreneurs" à un moment où le chômage poursuit son envol, mois après mois.

"Nous avons choisi l'image des poussins, car ils représentent symboliquement les autoentrepreneurs : ils sont de petite taille mais ils vont devenir de grands coqs, ils représentent la croissance de demain", ajoute le texte.

__

Témoignage de Mathieu Bruneau, autoentrepreneur, recueilli par Johanna Yakin

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault tient à dédramatiser le débat: il évoque une modification uniquement dans le secteur du bâtiment où il existe un risque de concurrence déloyale pour les artisans.

Le premier ministre au micro de Christophe Vincent

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.