La cellule de régularisation des avoirs fiscaux fait recette
La cellule de régularisation des avoirs fiscaux fait recette © MaxPPP / vincent isore

Les rentrées fiscales venant du rapatriement en France des comptes de l'étranger devraient rapporter plus de deux milliards d'euros en 2016. Quarante cinq mille contribuables exilés fiscaux ont déclaré leurs capitaux dans l’hexagone.

Depuis l'ouverture de la cellule de régularisation des avoirs fiscaux en 2013, près de deux milliards d'euros de droits et de pénalités ont été récupérés par le Ministère de l'Economie et des Finances.

Des recettes fiscales supérieures aux espérances du gouvernement

L'année 2015 s'annonce encore plus fructueuse puisque 2,65 milliards d'euros sont attendus selon le ministère de l'Economie et des Finances. En 2016, Bercy prévoit environ 2,4 milliards d'euros de recettes grace aux régularisations de personnes détenant un compte bancaire non déclaré à l'étranger, a annoncé le ministre des Finances Michel Sapin lors d'une visite avec le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert au pôle déconcentré de régularisation des avoirs détenus à l'étranger de Saint-Germain-en-Laye en région parisienne. Selon Bercy, 85% des comptes régularisés cette année étaient domiciliés en Suisse. Le montant moyen des avoirs à l'étranger est de 800 000 euros.

Ces recettes fiscales engrangées devraient financer en partie les baisses d'impôts promises aux ménages. Le gouvernement doit dévoiler mercredi son projet de budget 2016.

Les explications de Laurent Kramer

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.