Hier en CCE, les syndicats du groupe ont notamment étudié le plan de continuation de Charles Doux. Ce matin, le tribunal de commerce de Quimper doit trancher. Et les salariés s'inquiètent. Sophie Constanzer

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.