C'est une étude de meilleurebanque.com qui le montre. Le site a passé au crible les tarifs de 54 banques.

Le coût des cartes bancaires en augmentation à partir du 1er janvier
Le coût des cartes bancaires en augmentation à partir du 1er janvier © AFP / BSIP/Amélie Benoîst

Cette première étude se base sur 54 banques qui ont rendu publics les tarifs qu’elles pratiqueront à partir du 1er janvier 2017. Ce qui augmente : le coût des cartes bancaires, les frais de tenue de compte et les retraits dans les autres banques que la sienne.

Pratiquement toutes les banques facturent ou vont le faire, des frais de tenue de compte. Certaines ont carrément doublé leurs tarifs, c’est le cas de la banque Postale, mais elle reste tout de même bon élève avec 12 euros par an. Le groupe Banque Populaire est celui qui a le plus augmenté ses tarifs (de 17.88 euros à 25.16 euros). En moyenne, les frais de tenue de compte sont en augmentation de 13%.

Certaines caisses locales du Crédit Agricole, le Crédit Coopératif, LCL (sous réserve de domiciliation de revenus) et les banques en ligne continuent à ne pas facturer la tenue de compte.

Hausse de 3,3% des cartes à débit immédiat

Historiquement moins chères, les cartes à début immédiat rattrapent les cartes à débit différé pour lesquelles la banque offre une avance de trésorerie. 31% des banques du panel appliquent le même tarif pour une carte classique internationale à débit immédiat et une carte à débit différé. Ce taux était de 18% en 2016. Quant au prix, comptez 41 euros pour le Crédit Agricole d’Ile de France ou 44,50 euros à la BNP et la Société Générale.

Hausse également des retraits en dehors des distributeurs de votre banque. Pour une personne effectuant cinq retraits par mois, le prix moyen annuel passe de 20.28 euros à 21.20 euros soit 4.5% d’augmentation.

Par exemple, la Banque Populaire du Nord fait payer tout retrait effectué hors de son réseau de DAB contre trois offerts auparavant et en profite en plus pour augmenter le coût unitaire de 13 centimes.

Les explications de Romain Espinasse de meilleurebanque.com avec Manuel Ruffez

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.