Depuis la loi d'orientation agricole de 2006, les agriculteurs pouvaient bénéficier d'un crédit d'impôt pour pouvoir se payer un remplaçant sur leur exploitation et partir ainsi en vacances. Cette mesure est depuis reconduite tous les ans. Sauf cette année. Economie pour l'Etat : 11 millions d'euros. Mais les agriculteurs n'ont pas dit leur dernier mot et font pression sur les élus locauxManuel Ruffez

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.