Ce n’est pas la fuite des cerveaux, c’est la fuite des canaux. Conséquence du projet de loi sur la surveillance de retour à l’Assemblée aujourd’hui (après son vote au Sénat) : des hébergeurs français se font la malle. Ils étaient sept à brandir la menace de l’exil en cas de vote définitif de la loi de renseignement. Ils sont deux, et pas des moindre, à avoir franchi le pas.

Laurent Chemla
Laurent Chemla © Thibault Lefèvre / Thibault Lefèvre

Depuis quelques jours, quand un client français crée un nouveau site chez l’hébergeur Gandi, toutes ses données partent par défaut au Luxembourg. Conséquence : les investissements réalisés jusque là essentiellement dans des Data Centers en région parisienne vont désormais dans la poche des entreprises du Grand Duché. est mandaté par la société Gandi pour toutes les questions liées à la loi sur la surveillance :

Si l'État décide d'avoir accès aux données qui sont stockées sur les serveurs en France à tout instant, il faut, si on veut continuer à protéger la vie privée de nos utilisateurs, mettre ces données ailleurs que dans un pays où l'État peut faire ce genre de choses.

Lui va plus loin. est un des pionniers de l’Internet en France. Il gère Altern.org, un hébergeur qui promet une certaine confidentialité à ses clients. Il a croisé différents critères mêlant liberté d’information et développement informatique pour déterminer ce qu’il appelle un paradis informationnel :

Je vais donc en Norvège. C'est un crève-coeur mais c'est quelque chose qui devient nécessaire aujourd'hui si on veut préserver la qualité de service aux utilisateurs.

Si les machines déménagent, les emplois restent. Altern.org est une entreprise individuelle. En revanche, Gandi est le deuxième hébergeur français avec un peu moins d’une soixantaine de salariés.

Valentin Lacambre
Valentin Lacambre © Thibault Lefèvre / Thibault Lefèvre

Qu'est ce qu'un paradis informationnel ? La méthode de Valentin Lacambre

Pour déterminer son "paradis informationnel", Valentin Lacambre a croisé les données des classements mondiaux réalisés par Reporters Sans Frontières pour le niveau de liberté de la presse, les Nations Unies pour le niveau de développement humain et par le fournisseur de services de distribution de contenus Akamai pour le débit internet moyen par pays.

La méthode de Valentin Lacambre au micro de Thibault Lefèvre

3 min

"Je pensais aller au Pays-bas"

Le classement de Valentin Lacambre :

1 Norvège

2 Pays-bas

3 Danemark

4 Suède

5 Suisse

6 Irlande

7 Canada

8 Allemagne

9 Nouvelle-Zélande

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.