A Bordeaux, manifestation contre la loi travail sur le pont de pierre
A Bordeaux, manifestation contre la loi travail sur le pont de pierre © MaxPPP/Bonnaud Guillaume

Une coupure d'électricité géante a privé de courant pendant 1h30 environ 125.000 foyers de la région de Saint-Nazaire. A Paris, le trafic a été totalement interrompu gare de Lyon durant une heure par des manifestants qui ont envahi les voies.

La journée a commencé par de nombreux blocages et barrages filtrants à la centrale de Flamanville, en gare de Lorient, à l'usine Renault Cléon près de Rouen, dans des zones industrielles de Dieppe et Foix.

A Saint-Nazaire, plusieurs centaines de manifestants ont bloqué ce jeudi matin, les accès aux chantiers navals STX où Jean-Yves le Drian a du renoncer à se rendre. Sur un site Arkema près de Lyon, entre 1.300 et 5.000 personnes ont manifesté en marge d'une visite du ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Pour "le symbole" probablement, des manifestants ont bloqué Radiall, l'entreprise de Pierre Gattaz dans l'Isère, et une centaine de grévistes occupaient le siège du Medef de l'Aude.

Coté ERDF , au dela de la coupure géante qui a vu s'éteindre les lumières de 125.000 foyers de Saint-Nazaire, La Baule, Donges et Guérande après qu'un un groupe de grévistes a occupé brièvement un poste de haute tension qui alimente la région de Saint-Nazaire, la CGT Energie a mené une action en région parisienne où plus d'un million de foyers ont été basculés en heures creuses.

La CGT a lancé un appel à la grève reconductible dans le secteur de l'énergie, rejointes par la CFE-CGC-Energies et l'Unsa-Energies jeudi. Des arrêts de travail ont été votés dans 16 des 19 centrales nucléaires françaises

Coté transports, la grève se poursuit à la SNCF. Elle a débuté ce jeudi matin à la RATP. Du côté du ciel, tous les syndicats ont levé leur préavis

A la SNCF , où se mèlent loi travail et revendications propres aux cheminots, le taux de grévistes a légèrement baissé ce jeudi passant 17% mercredi à 15,2%. Seulement 40% des Transiliens et RER circulaient en moyenne, le tiers des Intercités, la moitié des TER et six TGV sur dix. Mais l'Unsa-ferroviaire, deuxième syndicat à la SNCF, a suspendu son préavis, ce qui devrait améliorer la situation.

A la RATP , la CGT a appelé à une grève illimitée pour des questions salariales et contre la loi travail, un appel sans impact sur le trafic, normal dans le métro, les bus, les tramways et sur le RER A.

Dans les airs , les cinq syndicats de contrôleurs aériens ont levé leur préavis de grève pour le week-end, après négociation sur les effectifs et les primes.

De nouvelles manifestations ont eu lieu notamment à Nantes, Rennes, Brest, Rouen, Grenoble, Toulouse à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, Fidl, UNL.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.