permis de conduire
permis de conduire © Radio France

Dans son projet de loi "croissance et activité", le ministre de l'Economie Emmanuel Macron prévoit de privatiser une partie des épreuves. Objectif : diminuer les délais d'attente pour passer l'examen. Aujourd'hui, ils dépassent parfois les six mois.

Presque un million de personnes le passe chaque année mais ils doivent être patients : 45 jours d'attente en moyenne pour pouvoir passer l'épreuve avec un inspecteur. C'est deux fois plus que dans les autres pays européens. Et dans certaines régions, les candidats doivent patienter pendant six mois.

Réduire ces délais, c'était une volonté affirmée de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur. Elle fait aujourd'hui partie d'un projet de loi plus global, présenté par Bercy. Dans le texte, il est question "d'externaliser" les examens pour les permis poids-lourds et pour le code. Autrement dit, d'en confier l'organisation à des entreprises privées. Les inspecteurs auraient alors plus de temps à consacrer à l'épreuve pratique du permis B.

Mais les inspecteurs n'y sont pas vraiment favorables. Pour eux, cela va forcément engendrer un coût supplémentaire pour les candidats. Par ailleurs, le permis de conduire étant un examen public, l'ensemble des épreuves doit être contrôlé par des fonctionnaires.

Pascale Maset, secrétaire générale du SNICA FO, le principal syndicat des inspecteurs du permis de conduire

Avec cette réforme, le gouvernement espère que le délai n'excèdera plus 45 jours, peu importe la région.

permis de conduire : les chiffres
permis de conduire : les chiffres © Radio France

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.