Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, qui a démissionné mardi, met fin à une situation de plus en plus intenable au sein du gouvernement.

Emmanuel Macron va démissionner ce mardi
Emmanuel Macron va démissionner ce mardi © Maxppp / Etienne Laurent

Emmanuel Macron a présenté ce mardi sa démission à François Hollande, qui l'a acceptée. C'est Michel Sapin, le ministre des Finances, qui hérite de son portefeuille en plus de ses fonctions actuelles.

Ces deux ans d'Emmanuel Macron à Bercy laisseront surtout le souvenir d'une succession de déclarations très controversées à gauche. "Je ne suis pas socialiste" avait-il rappelé, comme pour provoquer le Président de la République et le Premier Ministre.

Le paradoxe Macron
Le paradoxe Macron © Radio France / Visactu

Macron, plus rapide que l'éclair

Jamais confronté aux électeurs,  non inscrit au Parti Socialiste, Emmanuel Macron a occupé seulement deux fonctions en politique :

- 2012 : secrétaire national adjoint à la Présidence de la République.

- Août 2014 : il est nommé ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique du deuxième gouvernement socialiste dirigé par Manuel Valls. Il remplace ainsi Arnaud Montebourg. A l'opposé de son prédécesseur, il est l'incarnation de la gauche libérale au sein du gouvernement.

La loi Macron, loi développant le travail le dimanche, a suscité la polémique en février 2015 et a même  dû être adoptée en force à l'Assemblée nationale via l'article 49.3 de la Constitution.

Depuis l'annonce en avril de la création de son mouvement, En Marche!, la position du jeune ministre devenait de plus en plus délicate .