Moral en berne pour les employés de la banque, de l’assurance et du crédit. C’est la conclusion d’une étude scientifique que doit publier ce lundi le syndicat CFE-CGC banque. 6 000 personnes ont répondu et "les indicateurs sont plus mauvais que la moyenne nationale", constate son auteur, l’ergonome Xénophon Vaxevanoglou. La faute selon lui à la crise et aux réorganisations. Un salarié sur trois pense que son emploi est menacé. Plus d’un sur deux se dit confronté à des personnes en détresse. La moitié considère qu’il ne dispose pas des informations nécessaires pour bien faire son travail et la moitié aussi se dit confrontée à des "injonctions contradictoires". Enfin 63% estiment ne pas avoir le temps nécessaire pour mener à bien leur tâche. "Ce qui pose des questions sur la qualité du conseil donné aux clients par les commerciaux", estime l’auteur.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.