L'an prochain l'économie devrait repartir à un rythme un peu plus soutenu qu'avant les attentats
L'an prochain l'économie devrait repartir à un rythme un peu plus soutenu qu'avant les attentats © MaxPPP

Dans sa note de conjoncture publiée ce vendredi matin, l'Institut National de la Statistique dévoile son scénario jusqu'à la fin du premier semestre 2016 et notamment l'impact économique du 13 novembre.

L'onde de choc des attentats du 13 novembre serait comparable selon l'Insee, à celle des attentats de 1995 en France. Le climat des affaires s'améliore : en novembre, il atteint son plus haut niveau depuis 4 ans, tout comme le pouvoir d'achat des ménages.

A court terme, les attentats vont sans doute infléchir ce regain de croissance dans les services et dans l'hôtellerie restauration, où les craintes des touristes et des consommateurs se fait sentir. Une baisse de croissance limitée à 0,1 point. Elle devrait s'inverser l'an prochain, sans provoquer de contrecoup. En effet, les dépenses en logement en chute libre depuis 2 ans, devrait arrêter de baisser, les finances des entreprises se rapprochent de leur niveau d'avant la crise...

L'an prochain l'économie devrait repartir à un rythme un peu plus soutenu qu'avant les attentats, + 0,4%. Une bonne nouvelle pour l'emploi qui progresserait plus vite l'an prochain que la population active. Quant au taux de chomage, reparti à la hausse ces derniers mois, il baisserait d'ici la fin du premier semestre pour revenir à son niveau de juin 2015.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.