L'organisation patronale OTRE a lancé un appel à manifester "de façon pacifique" contre l'Ecotaxe pour demain samedi. Problème selon elle : plusieurs préfectures veulent interdire les opérations escargot prévues aux abords des portiques écotaxe. C'est le cas en Auvergne, notamment, et en Alsace. Il ne s'agit pas d'interdire le mouvement lui-même, mais d'empêcher qu'il ait lieu près des portiques Ecomouv. "Cette interdiction risque de faire monter la colère des transporteurs, prévient Christian Dupuy, chauffeur en Alsace, elle a déjà incité d'autres chefs d'entreprises à rejoindre le mouvement." Lui-même assure qu'il respectera l'arrêté préfectoral mais "ne peut pas écarter des débordements." L'organisation patronale de transport doit évoquer le sujet aujourd'hui avec le ministère des transports.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.