Cette mesure pourrait s'appliquer dès 2015
Cette mesure pourrait s'appliquer dès 2015 © maxppp

Manuel Valls a annoncé sur France Inter qu'il allait proposer de supprimer la première tranche de l'impôt sur le revenu dès l'année prochaine.

Mardi, à l'Assemblée, lors de son discours de politique générale, le Premier ministre avait déjà évoqué une baisse d'impôt pour six millions de ménages l'an prochain.

Une idée qu'il a développée sur France Inter, évoquant même une suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu. La mesure concernerait les ménages déclarant moins de 11 991 euros.

La première tranche du barème de l'impôt sur le revenu pourrait être supprimée.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Valls invoque les "valeurs chères à la gauche"

Il s'agirait de celle "qui impose à 5,5% la fraction de revenus par part fiscale comprise entre 6.000 et 12.000 euros environ". "Ca fait partie de propositions que nous soumettrons au Parlement", a-t-il expliqué, ajoutant que les ministres des Finances et du Budget Michel Sapin et Christian Eckert détailleraient ce dispositif rapidement.

Qu'attendre concrètement de cette réforme ? Le décryptage de Bruce de Galzain

Cette suppression de la première tranche permettrait donc la baisse d'impôts pour six millions de ménages : "du coup, l'impôt sera allégé pour plus de 6 millions de ménages, les classes moyennes, soit un tiers des contribuables effectivement imposés, entre la réforme de cette année et la réforme de l'année prochaine", a-t-il déclaré.

Deux exemples concrets

Le chef du gouvernement a donné deux exemples concrets : "pour un retraité à 1 400 euros par mois de pension, ce sera 230 euros d'impôts sur le revenu en moins et depuis 2013, 330 euros". Autre exemple, pour un couple de salariés avec trois enfants gagnant 4.200 euros par mois : "ce sera plus de 1.100 euros de baisse d'impôts".

Manuel Valls veut mettre fin à ce qu'il nomme "le haut-le-cœur-fiscal" des Français.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.