Hiroshi Yamauchi en 1999
Hiroshi Yamauchi en 1999 © Reuters / Jim Tanner

Hiroshi Yamauchi, patron emblématique de Nintendo de 1949 à 2002, est mort ce jeudi. Sous son règne, la petite entreprise de cartes à jouer est devenue le géant du jeu vidéo que l'on connait aujourd'hui.

Quand Hiroshi Yamauchi est arrivé à la tête de Nintendo, en 1949, c'est encore une entreprise familiale. D'ailleurs, il est lui-même l'arrière-petit-fils du fondateur, Fusajiro Yamauchi. Les débuts n'ont pas été faciles, jusqu'au jour où il oriente son entreprise vers un tout nouveau domaine : le jeu vidéo. C'est là que Nintendo prendra son envol.

Ensuite, celui que ses employés avaient même surnommé Mother Brain (le nom d'un machiavélique cerveau géant dans la série de jeux Metroid) a tenu d'une main de fer les rênes de l'entreprise. Il suivait notamment de très près le développement des nouvelles consoles et des nouveaux jeux.

Un patron, oui. Un joueur, non.

Et pourtant, si l'on en croit son entourage, lui-même n'aimait pas jouer manette en main. Son truc, ce sont les affaires... Il est même devenu en 2008 l'homme le plus riche du Japon, selon le magazine Forbes (avec une fortune estimée à 6,4 milliards d'euros).

Son autre passion, c'était le base-ball. Il était même devenu le propriétaire de l'équipe américaine des Seattle Mariners. Même s'il n'allait jamais les voir jouer.

En 2002, il avait cédé sa place à un comité directeur, dirigé par le nettement plus facétieux Satoru Iwata.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.