Cinq ans à peine après son retour dans l'Hexagone, la chaîne britannique veut fermer sept de ses enseignes en France, qui emploient plus de 500 personnes,

Décidément, Marks and Spencer ne parvient pas à s'implanter en France.
Décidément, Marks and Spencer ne parvient pas à s'implanter en France. © Maxppp / ALEXANDRE MARCHI

Décidément, Marks and Spencer ne parvient pas à s'implanter en France. Il y a 15 ans, le groupe britannique avait fermé tous ses magasins. Aujourd’hui, il en ferme sept situés en Île-de-France. Ces fermetures vont provoquer la perte de 516 emplois dont une centaine rien que pour le navire amiral situé sur les Champs-Elysées.

Quatre autre magasins polyvalents sont également concernés : Beaugrenelle à Paris, So West à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Aéroville à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) et Villeneuve-la Garenne (Hauts-de-Seine). Ces magasins sont des succursales directes de l'enseigne. A l’issue du processus, Il ne restera plus en France que les boutiques franchisées qui rapportent et ne coûtent rien.

Samia Tohmé, déléguée du personnel du magasin des Champs- Elysées, est très étonnée par cette décision : "Je ne sais pas comment parler de tout cela aux salariés. Je suis sous le choc".

Pour la direction britannique, ces magasins perdent trop l’argent, argument balayé par le délégué Seci-Unsa, Yasin Leguet qui évoque "des investisseurs gloutons court-termiste, des investisseurs fainéants". La direction affirme ce mardi matin que le processus de fermeture doit d’achever dans un an. Par ailleurs, 53 magasins fermeront dans le monde.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.