Cinq ans à peine après son retour dans l'Hexagone, la chaîne britannique veut fermer sept de ses enseignes en France, qui emploient plus de 500 personnes,

Décidément, Marks and Spencer ne parvient pas à s'implanter en France.
Décidément, Marks and Spencer ne parvient pas à s'implanter en France. © Maxppp / ALEXANDRE MARCHI

Décidément, Marks and Spencer ne parvient pas à s'implanter en France. Il y a 15 ans, le groupe britannique avait fermé tous ses magasins. Aujourd’hui, il en ferme sept situés en Île-de-France. Ces fermetures vont provoquer la perte de 516 emplois dont une centaine rien que pour le navire amiral situé sur les Champs-Elysées.

Quatre autre magasins polyvalents sont également concernés : Beaugrenelle à Paris, So West à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Aéroville à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) et Villeneuve-la Garenne (Hauts-de-Seine). Ces magasins sont des succursales directes de l'enseigne. A l’issue du processus, Il ne restera plus en France que les boutiques franchisées qui rapportent et ne coûtent rien.

Samia Tohmé, déléguée du personnel du magasin des Champs- Elysées, est très étonnée par cette décision : "Je ne sais pas comment parler de tout cela aux salariés. Je suis sous le choc".

Pour la direction britannique, ces magasins perdent trop l’argent, argument balayé par le délégué Seci-Unsa, Yasin Leguet qui évoque "des investisseurs gloutons court-termiste, des investisseurs fainéants". La direction affirme ce mardi matin que le processus de fermeture doit d’achever dans un an. Par ailleurs, 53 magasins fermeront dans le monde.

Thèmes associés