Mark et Chan Zuckerberg sur Facebook
Mark et Chan Zuckerberg sur Facebook © Radio France / Olivier Bénis

Devenu père mardi pour la première fois, le riche fondateur de Facebook a ému le web mondial en publiant une longue lettre adressée à sa fille... Et en annonçant un don équivalent à 45 milliards de dollars (soit 99 % de ses actions Facebook) à sa propre fondation pour "promouvoir l'égalité entre tous les enfants de la prochaine génération".

C'est un peu le Royal Baby des réseaux sociaux. Max Zuckerberg, fille du prince des Internets, ne manquera sans doute ni de peluches ni de cadeaux, mais c'est celui que ses parents disent vouloir faire au monde qui impressionne. Dans une lettre ouverte à leur fille publiée sur Facebook (bien entendu), Mark et Chan Zuckerberg annoncent à la fois la création d'une fondation au nom de maman, et d'un don de monsieur de 99 % de ses parts dans l'entreprise Facebook.

Soit, approximativement : 45 milliards de dollars pour "améliorer le monde" dans lequel vivra leur fille.

► ► ► SUR LE WEB | Lire l'intégralité de la lettre de Mark et Chan Zuckerberg (en anglais)

Pour le jeune milliardaire, c'est à la fois un geste symbolique fort envers sa fille (il avait publié un long message pour annoncer la grossesse de sa femme où il évoquait leurs difficultés à concevoir un enfant), et un grand pas sur les traces d'un de ses pères spirituels , Bill Gates.

Petit Zuckerberg deviendra Gates

Ce dernier avait choisi en 2000, à 45 ans, de créer la fondation "Bill & Melinda Gates", spécialisée dans les innovations en matière de santé et d'éducation. Tout comme la toute nouvelle "Chan Zuckerberg Initiative". Bill avait annoncé vouloir léguer 95 % de sa fortune à sa fondation ? Mark fait mieux : 99 % de ses actions. Seule différence à l'heure actuelle : Bill Gates avait fini en 2008, à 53 ans, par abandonner totalement ses fonctions chez Microsoft pour se concentrer sur son action philanthropique et être aussi présent que possible sur le terrain. Mark pourrait bien faire de même... Mais pas dans l'immédiat : on l'imagine mal lâcher Facebook, l'œuvre de sa vie, à 31 ans.

L'hommage de Zuckerberg à Gates n'est en tout cas pas passé inaperçu : l'une des premières personnes à répondre au long texte du jeune dirigeant est... Melinda Gates, qui assure les jeunes parents que "leur exemple est une inspiration pour nous [Bill et Melinda Gates] et pour le monde. Max et chaque enfant né aujourd'hui grandira dans un monde meilleur que celui que nous connaissons actuellement".

Mark Zuckerberg se verrait bien en Bill Gates
Mark Zuckerberg se verrait bien en Bill Gates ©
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.