Mathieu Gallet, nouveau PDG de Radio France
Mathieu Gallet, nouveau PDG de Radio France © MaxPPP / Thomas Padilla

VIDEO | Dans un courrier aux salariés, le président de Radio France dit attendre des arbitrages rapides du gouvernement sur le projet qu'il a présenté hier pour remettre le groupe sur les rails. Il se dit certain du "soutien" que lui apportera la tutelle.

Dans ce même mail, Mathieu Gallet explique avoir eu un entretien "très constructif" avec Fleur Pellerin, qui l'a reçu jeudi matin. La ministre de la Culture a elle jugé le rendez-vous "très positif" à son arrivée à Matignon pour une réunion gouvernementale, à la mi-journée.

Mathieu Gallet était l'invité du journal de 19h de France Inter

Mis en difficulté par les révélations sur le coût de rénovation de son bureau, dans une période de disette budgétaire pour Radio France, qui prévoit 21,3 millions d'euros de déficit cette année, Mathieu Gallet estime être soutenu par l'Etat.

L'Etat devrait rapidement arbitrer sur le projet que j'ai présenté et témoigner son soutien à Radio France et à la transformation que nous allons porter ensemble.

Ce projet stratégique doit permettre d'orienter les décisions du gouvernement dans le cadre du contrat d'objectifs et de moyens 2015-2019. Le chiffre d'affaires de Radio France, qui est détenu à 100 % par l'État, provient à 90 % du produit de la redevance.

Les journalistes appelés à se mobiliser

Mathieu Gallet affirme également vouloir reprendre le dialogue social et appelle les salariés à "faire la preuve de notre capacité à nous réformer plutôt que de nous voir imposer des réformes par d'autres", après la publication des préconisations draconiennes de la Cour des comptes.

Celle-ci propose notamment dans un rapport sévère sur le groupe public de fusionner les rédactions et d'externaliser un certain nombre d'activités.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | La Cour des comptes tance Radio France

Le président de Radio France précise avoir convié un comité central d'entreprise extraordinaire mercredi prochain pour présenter son projet stratégique aux élus, et appelle à la fin de la grève qui paralyse les antennes depuis 15 jours.

Le syndicat national des journalistes (SNJ), qui n'est pas associé au mouvement de grève, a appelé les journalistes à cesser le travail dans la journée de vendredi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.