Selon Empruntis, depuis deux ans, les aspirations des Français s'orientent vers les pôles d'emploi, quel que soit l'âge. Les clivages entre jeunes et plus de 60 ans s'amenuisent.

Plus un département offre un bassin d’emploi fort, plus il est convoité.
Plus un département offre un bassin d’emploi fort, plus il est convoité. © Getty / Enis Aksoy

Déménager, oui, mais pas trop loin et, si possible, vers une grande ville. Voilà, en substance, ce que souhaite une large majorité des Français (92%), selon l’étude réalisée par Empruntis. Le courtier en ligne a interrogé plus de 326.000 dossiers.

Des infrastructures plutôt que la nature

Il en ressort que, contrairement à 2015, leurs préoccupations sont globalement les mêmes, quel que soit l’âge. Chez les plus de 60 ans, le bord de mer n’est plus aussi prisé. 36% des séniors en rêvaient en 2015, contre 26% en 2016/2017. Il y a une volonté de se rapprocher, de simplifier sa vie au quotidien (moins de temps de transport ou transport moins onéreux).

Les régions les plus attractives sont donc celles qui offrent des bassins d’emploi, infrastructures et services importants. Le choix du département répond d’ailleurs à ces attentes, quel que soit l’âge. Par exemple, les habitants de Rhône-Alpes privilégient le Rhône (où se trouve Lyon) et l’Isère (Grenoble). Ceux du Nord-Pas-de-Calais choisissent le Nord (Lille) et ceux d’Aquitaine s’orientent vers la Gironde (Bordeaux).

L’attractivité des métropoles fait grimper les prix

Selon Emprunits, de nouvelles tensions sur les prix pourraient donc apparaître car les intentions d’achat se concentrent - encore plus qu’il y a deux ans - sur les départements qui portent les métropoles, même pour les plus âgés. Cela devrait accroître les tensions sur les zones tendues, et donc les prix.

Plus généralement, les Français restent très attachés à leur région (à 92%) et à leur département (88%). Les souhaits de mobilité continuent à s’opérer autour des bassins d’emploi, des lieux de villégiature et de la proximité géographique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.