Le crowdfunding au secours des agriculteurs
Le crowdfunding au secours des agriculteurs © MaxPPP

Le Salon International de l'Agriculture qui s'est ouvert porte de Versailles à Paris le 27 février et qui ferme ses portes dimanche 6 mars est le salon de la crise. Une crise qui dure dans l'agriculture et qui touche tout particulièrement le secteur de l'élevage. Mais la crise peut faire naitre de bonnes initiatives.

Ainsi le crowdfunding, financement participatif, ou des particuliers qui en aident d'autres financièrement à monter leur projets.

Depuis un an, il existe une plateforme pour des projets d'agriculteurs :Miimosa (bien avec deux i), uniquement dédiée à l'agriculture et à l'alimentation. Miimosa est présente en ce moment au Salon de l'Agriculture.

Sauver l'agriculture familiale

Miimosa a été créée par Florian Breton, en partant d'un constat : l'agriculture familiale de proximité est de plus en plus fragilisée, et très peu représentée sur les plate-formes généralistes de financement participatif. Manuel Ruffez l'a rencontré au salon de l'agriculture :

Pour que l'agriculture prenne le virage du financement participatif et se sente valorisée, il fallait lui créer une plateforme, constate Florian Breton, fondateur de Miimosa

Depuis, les projets affluent : 200 projets en un an pour un million d'euros collectés . Et en ces temps de crise, ce succés peut même aider à convaincre les banques.

Si une banque a peur, l'agriculteur vient chez nous pour obtenir les 20 ou 30% de fonds propre demandés par la banque, puis derrière il demande le crédit de la banque pour le reste. Donc on dévérouille des situations

Philippe Cocagne vient de faire appel à Miimosa. Il produit du lait en Normandie. Depuis quelques années, il fabrique de la crème glacée. Son rêve serait de s'offrir un camion pour faire la tournée des marchés. Il cherche 20.000 euros...A vot'bon coeur!

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.