Les automobilistes s'en détournent après l'avoir adoré. Le constructeurs n'investissent plus dans la recherche sur ce type de motorisation. Le diesel vit-il son dernier salon ?

A l'origine du dieselgate il y a un an, Volkswagen affiche sur son stand cette année une majorité de véhicules électriques -comme ce concept car- et prône "la mobilité responsable".
A l'origine du dieselgate il y a un an, Volkswagen affiche sur son stand cette année une majorité de véhicules électriques -comme ce concept car- et prône "la mobilité responsable". © Radio France / Marion L'Hour

Est-ce l’affaire des moteurs truqués de Volkswagen, ou est-ce dû au durcissement de la lutte anti-pollution qui renchérit le coût des contrôles et le prix des voitures, ou encore à l’écart de plus en plus faible à la pompe entre essence et diesel? En tout cas les constructeurs et les consommateurs semblent désormais bouder ces voitures qui ont fait, durant des années, les beaux jours du marché français de l’automobile où elles ont représenté 73% des ventes en 2012. Aujourd'hui la part de l'essence et du diesel est la même dans les ventes de voitures.

Pour la première fois sur les six premiers mois de 2016, les ventes de diesel sont passées sous la barre des 50% (Carlos Ghosn, patron de Renault)

Renault semble même craindre la disparition, à terme, de ce type de motorisation. Le groupe Volkswagen s’interroge également sur la nécessité ou pas d’investir encore dans la recherche sur le diesel. En France, spécificité européenne, les immatriculations diesel sont passées de 75% à 50% depuis 2012.

"Le diesel n'est pas une technologie d'avenir"

En tout cas, les petites citadines ont déjà basculé dans le tout essence. Les dernières générations de Twingo, Peugeot 106 ou Citroën C1 ne sont plus proposées en version diesel et l’essence est également en train de remporter le match des citadines polyvalentes puisque la part des voitures diesel est passée dans cette gamme de 46,2% à 39 % en une seule année, selon des données de Dataneo basées sur la trentaine de voitures les plus vendues en France.

Pour Flavien Neuvy, de l'observatoire Cetelem :

D'ici quelques années, l'avantage financier du diesel va disparaître pour la plupart des voitures et la motorisation diesel ne sera plus réservée qu'aux niches.

A Paris, le diesel fait profil bas

Au Mondial de l'auto, ouvert au public du 1er au 16 octobre, Infiniti, la marque haut de gamme de Nissan, explore la voie du moteur essence à taux de compression variable, qui permet une puissance accrue et une économie de carburant de 20% à 30%, et Citroën présente son concept de limousine CXPERIENCE avec une motorisation hybride essence rechargeable permettant de rouler 60 km en mode tout électrique, tandis que Volkswagen dévoile son prototype électrique NUVe (Nouveau véhicule urbain).

►►►ÉCOUTER |"Le diesel n'est plus très porteur d'avenir" : le reportage, au Salon de l'Auto, de Marion L'Hour

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.