arnaud montebourg défend les salariés de goodyear à amiens-nord après les propos du pdg de titan
arnaud montebourg défend les salariés de goodyear à amiens-nord après les propos du pdg de titan © reuters

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg prends la plume pour dénoncer les propos "extrêmes" de Maurice Taylor, le patron du fabricant de pneus Titan, auteur d'une missive sévère à l'encontre des ouvriers de l'usine Goodyear.

Après la réponse des salariés d’Amiens-Nord, celle des syndicalistes et de la CGT, on attendait la réaction d’Arnaud Montebourg à la lettre du PDG de Titan qui raillait le ministre, l’économie française tout en accusant les ouvriers de Goodyear de ne travailler que "trois heures" par jour.

Arnaud Montebourg a pris sa plus belle plume pour répondre à l'homme d'affaires américain : "Vos propos aussi extrémistes qu'insultants témoignent d'une ignorance parfaite de ce qu'est notre pays, la France, de ses solides atouts, comme de son attractivité mondialement reconnue et de ses liens avec les Etats-Unis d'Amérique", écrit-t-il.

Titan, l'entreprise que vous dirigez, est vingt fois plus petite que Michelin [...] et 35 fois moins rentable

Le ministre du Redressement productif ironise sur la taille de Titan, "20 fois plus petite que Michelin", et avertit son PDG que les services français surveilleront "avec un zèle redoublé vos pneus d'importation" afin de vérifier le respect des normes applicables en matière sociale, environnementale et technique.

Il vante la tradition française d'accueil des investissements étrangers et les mesures prises par le gouvernement socialiste pour encourager le climat des affaires.

"Vous évoquez votre intention d'exploiter la main d'œuvre de certains pays pour inonder nos marchés. Je me dois de vous indiquer que ce calcul condamnable et de court terme se heurtera tôt ou tard à la réaction justifiée des États", ajoute-t-il.

Arnaud Montebourg prend sa plume. Explications de Sébastien Baer

> la lettre d’Arnaud Montebourg est consultable sur le site des Echos

La lettre du PDG de Titan, Maurice Taylor, est datée du 8 février. Elle répond à un courrier du 31 janvier du ministre demandant à l'américain Titan d'entamer des discussions pour une reprise de l'usine d'Amiens menacée de fermeture. Selon Maurice Taylor :

Lettre titan ok
Lettre titan ok © Radio France

Goodyear a essayé pendant plus de quatre ans de sauver une partie des emplois à Amiens, qui sont parmi les mieux payés, mais les syndicats et le gouvernement français n'ont fait rien d'autre que de discuter. J'ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures [...] Monsieur, votre lettre signale que vous voulez que Titan démarre une discussion. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ? [...] Le fermier français veut des pneus pas chers. Il se moque de savoir s'ils viennent de Chine ou d'Inde [...]. Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d'un euro l'heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin.

Qui est Maurice Taylor, dit le "grizzli" ? Portrait signé Fabienne Sintes

Goodyear a annoncé fin janvier que l'usine d'Amiens Nord allait fermer, menaçant 1 173 postes Arnaud Montebourg avait annoncé le 12 février que Titan, société américaine spécialisée dans la fabrication des pneus agricoles notamment, ne reviendrait pas à la table des négociations pour une reprise de l'usine.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.