Les négociations se poursuivent entre syndicats et direction sur la reprise du transporteur Mory Ducros. Arcole Industrie, actionnaire principal, a déposé une offre concernant 2210 salariés sur les 5000 que compte l'entreprise. Mais cette offre reste conditionnée à l'absence de mouvement social et au maintien de 80% du chiffre d'affaires. Or plusieurs sites sont en grève actuellement, notamment celui d'Artenay (45) bloqué par des dizaines de militants dans la nuit de mercredi à jeudi. Cependant un geste du repreneur pourrait ouvrir une porte de sortie : de source syndicale, il accepterait d'augmenter de 7000 à 8000 euros par personne la prime de départ accordée aux licenciés. La majorité des organisations syndicales seraient alors prête à valider le plan de reprise, à l'exception de la CGT. Reste à voir la réaction de la base, car les syndicats réclamaient 20 000 euros. Il y a urgence : l'audience décisive sur ce plan de reprise a lieu vendredi après-midi au tribunal de Pontoise (95).

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.