Après la Grèce, c'est l'Espagne qui inquiète les marchés européens. Les autorités ont décidé de nationaliser une partie de la banque Bankia, une institution qui plonge à cause de la crise de l'immobilier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.