Google dans le visuer de l'UE
Google dans le visuer de l'UE © REUTERS/Dado Ruvic / REUTERS/Dado Ruvic

Google se réorganise et sera désormais encadré par une maison-mère : Alphabet. L'objectif de la société américaine : séparer clairement son cœur de métier de ses activités plus expérimentales.

Pour les utilisateurs lambda, ce bouleversement ne devrait pas changer grand chose au quotidien. Google reste un moteur de recherche et continue à gérer ses activités cartographie, publicité, système d'exploitation Android ou encore Youtube.

Mais avec la création d'Alphabet, la firme américaine veut clarifier son échiquier. Désormais, il y a d'un côté ses activités purement commerciales, de l'autre les expérimentations, au sens large.

Les actionnaires de Google ont donc appris qu'ils étaient désormais actionnaires d'Alphabet, Pierre-Yves Dugua.

Le géant des nouvelles technologies semble ainsi vouloir se donner les moyens de laisser libre cours à ses projets les plus imaginatifs et ambitieux. La nouvelle structure devrait permettre à Wall Street de se faire une idée plus précise des investissements de Google dans des projets comme Google X, un laboratoire secret qui a notamment produit les lunettes Google Glass.

D'ailleurs, la nouvelle a été bien accueillie à Wall Street : le titre a bondi de près de 7% à 708 dollars dans les transactions hors séance. Alphabet remplacera Google en tant qu'entité cotée en Bourse et toutes les actions Google vont être automatiquement transformées en titres Alphabet dotés des mêmes droits.

Sergey Brin va devenir président d'Alphabet et Eric Schmidt, président de Google, en sera le président exécutif. Google a précisé que cette nouvelle organisation entrerait en vigueur "d'ici la fin de l'année".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.