Netflix annonce l'arrivée de son service en France
Netflix annonce l'arrivée de son service en France © Netflix

Ça y est, c'est officiel : après des mois de rumeurs, le service de vidéo en ligne vient d'annoncer son arrivée en France fin 2014. Pour les utilisateurs, ce sera l'occasion de découvrir le phénomène qui a bouleversé le monde de la télévision aux États-Unis.

Le PAF, le fameux Paysage Audiovisuel Français, va bientôt devoir faire une petite place à un nouvel arrivant. Dans un communiqué, Netflix a annoncé officiellement son arrivée en France, mais aussi en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en Belgique et au Luxembourg.

► ► ► À LIRE | Le communiqué officiel de Netflix sur son arrivée en France (PDF)

Pour rappel, Netflix est un service de vidéo en ligne qui, s'il n'est pas forcément révolutionnaire dans sa technologie (l'accès à des vidéos en streaming est déjà proposé par plusieurs services de VOD français), l'est dans son principe (un abonnement unique pour accéder à un immense catalogue de films ou de séries de façon illimitée). Le catalogue est conséquent, avec même des séries produites directement par Netflix, comme House of Cards. Et on peut y accéder sur à peu près tout ce qui possède un écran (smartphone, tablette, console de jeu et même cette bonne vieille télévision).

C'est ce qui a favorisé son adoption massive outre-Atlantique et ailleurs : Netflix revendique 48 millions d'utilisateurs dans plus de 40 pays, et un milliard d'heures de vidéo visionnées chaque mois. Petit à petit, il s'attaque à l'Europe, avec des déclinaisons au Royaume-Uni, en Irlande, au Danemark, en Finlande, en Norvège, en Suède et aux Pays-Bas... Avant de s'attaquer à la France et à son système culturel plus complexe.

Le grand méchant loup ?

Un système qui n'en mène pas large. Car avec Netflix, la sacro-sainte chronologie des médias (en caricaturant : un film ou une série vit une première diffusion en salles ou à la télévision, quelques mois avant la sortie en DVD ou Blu-Ray, et enfin la VOD) pourrait en prendre un coup, ou en tout cas être remise en cause petit à petit. Pour Netflix, c'est une barrière qu'il faudra endommager (ou contourner) pour s'implanter dans les meilleures conditions. Actuellement, le système français oblige à attendre 36 mois après la sortie d'un film en salles avant de pouvoir le diffuser en vidéo à la demande sur abonnement.

Netflix annonce l'arrivée de son service en France
Netflix annonce l'arrivée de son service en France © Netflix

L'autre enjeu, ce sera le tarif. Proposé à un peu 7,99 dollars (presque 6 euros) aux Etats-Unis, Netflix devrait en principe afficher un tarif légèrement supérieur en France (pas plus d'1,50 euros de différence, assure la société). Un prix suffisamment compétitif au vu du catalogue proposé et de la concurrence

Reste à voir l'attitude des producteurs français vis-à-vis de cette arrivée. Ils peuvent le voir comme une immense opportunité (Netflix est déjà le principal client du géant Gaumont, par exemple) et faciliter son implantation en France. Ou le considérer comme une menace, qu'il convient d'écarter en s'appuyant de toutes ses forces sur le système actuel, très protecteur.

Avec le risque, comme l'ont fait les maisons de disques en méprisant le numérique pendant des années, de manquer le coche.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.