Le constructeur japonais a surpris tout le monde mercredi en annonçant la 2DS. Kesaco ? Hé bien, c'est une 3DS, la console pliable avec son écran 3D. Mais sans 3D. Oh, et pas pliable non plus. Vous êtes perdu ? Les internautes aussi, et ils le montrent.

Il faut dire que la nouvelle venue est apparue du jour au lendemain, à peine plus d'un mois avant sa sortie : personne ne s'y attendait. On commence à bien connaître sa grande soeur, la 3DS : une console portable munie d'un double écran, pliable, avec un écran tactile et un autre capable d'afficher des images en 3D, sans lunettes.

Nintendo a d'ailleurs tout misé depuis deux ans sur cette fameuse 3D. Une stratégie abandonnée avec la 2DS (comme son nom l'indique) : la console devient un bloc toujours muni de deux écrans, mais ne permettra de jouer qu'en 2D.

Passé le choc, les fans se sont au choix enthousiasmés ou indignés face à ce nouvel objet. Une 3DS sans 3D ? Hérésie ! Une console portable qu'on ne peut pas plier comme la 3DS et la DS avant elle ? Moyenâgeux ! Les critiques les plus sévères viennent des joueurs les plus acharnés, qui l'ont bien vite moquée à grands coups de retouches sur Photoshop.

Une idée qui va payer

Sauf que les critiques des joueurs, en fait, Nintendo s'en moque. Beaucoup l'ont d'ailleurs compris rapidement : cette nouvelle console a tout pour devenir un succès commercial. Et ce pour une simple raison : elle s'adresse presque exclusivement aux plus jeunes... Plusieurs indices :

  • Son design un peu "jouet" est clairement destiné à faire de l'oeil aux enfants.
  • La disparition de la 3D permet de lever les inquiétudes des parents : la fonction 3D de la console étant en effet officiellement déconseillée aux plus jeunes par Nintendo lui-même. Le constructeur évoquait de possibles dommages aux yeux chez les moins de sept ans.
  • Le prix est largement inférieur à celui d'une 3DS. On parle de 129 dollars (qui seront, comme souvent, convertis en 129 euros une fois l'Atlantique traversée) contre 169 pour une 3DS voire 199 pour une 3DS XL.
  • La sortie de la nouvelle console (le 12 octobre) coïncide, comme par hasard, avec celle de Pokemon X et Pokemon Y, futurs gros cartons dans les cours de récré.

Bref en allégeant sa portable d'une dimension, Nintendo pourrait bien ajouter quelques zéros à ses chiffres de ventes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.