grève d'une heure à l'usine psa de sochaux
grève d'une heure à l'usine psa de sochaux © reuters

STRASBOURG (Reuters) - Deux cent cinquante salariés de l'usine PSA de Sochaux (Doubs) ont suspendu mercredi le travail pour s'opposer aux propositions faites par la direction du groupe dans le cadre des négociations sur un nouveau contrat social, a annoncé la CGT.

La direction de l'usine a confirmé le débrayage en estimant le nombre de grévistes à 220. Elle a indiqué que ce mouvement n'avait pas eu d'impact sur la production.

Après des arrêts de travail sporadiques dans différentes usines du groupe la semaine dernière, la CGT avait appelé les salariés de tous les sites à se mobiliser ce mercredi à l'occasion de la 11e réunion de négociation qui se tient à Paris sur un projet d'accord de compétitivité.

Le syndicat dénonce un accord qui prévoit, selon ses termes, "mobilité forcée, flexibilité aggravée et gel des salaires sur plusieurs années", ce qu'il considère comme un "recul des droits des salariés".

La CFDT a également appelé à des arrêts de travail sur certains sites, dont celui de Sochaux, où les salariés sont invités à se rassembler mercredi devant les bureaux de la direction lors de la jonction entre deux équipes de production.

"On est sur un mouvement pour appuyer une négociation mais il manque énormément de conditions pour que la CFDT puisse s'impliquer", a dit à Reuters Jean-Paul Even, secrétaire adjoint du syndicat de l'usine franc-comtoise.

"Les conditions de la confiance ne sont pas réunies", a-t-il ajouté en évoquant le manque de réponse de la direction sur sa vision à long terme du groupe.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.