l'unsa dénonce la prolongation de trois ans du gel du point d'indice des fonctionnaires
l'unsa dénonce la prolongation de trois ans du gel du point d'indice des fonctionnaires © reuters

Victimes du gel de leur point d'indice depuis 2010, les fonctionnaires vont peut être trouver aujourd'hui matiere à se consoler un peu. La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, va en effet proposer à leurs syndicats ce matin une nouvelle grille de rémunération.

Attention, il n'est pas question de toucher au point d'indice, qui reste gelé jusqu'en 2017, mais le gouvernement a en revanche décidé de réévaluer les grilles salariales des 3 fonctions publiques: Etat, territoriale, et hospitalière.

La grille actuelle est en effet devenue obsolète. Plus assez attractive pour recruter en catégorie A (celle des plus diplômés), plus adaptée non plus à des carrières de plus en plus longues.

L'idée est donc de relever les salaires d'embauche et de créer des grades supplémentaires pour des carrières plus évolutives.

Changement inédit

Une refonte aussi large de la grille, c'est du jamais vu depuis 20 ans , et sur le constat, tout le monde est d'accord, un sérieux toilettage s'impose. La grille actuelle n'est plus adaptée. Au bout de 22 ans, par exemple, un fonctionnaire bien souvent n'a plus d'évolution possible. Il est arrivé au bout de la grille. Il faut donc créer des paliers supplémentaires pour le conduire jusqu'en fin de carriere.

Autre problème : les salaires d'embauche en catégorie A sont devenus bien trop modestes pour attirer les jeunes diplômés. Du coup, l'Etat peine aujourd'hui à recruter des infirmières des ingénieurs ou des enseignants, qui ne veulent plus passer le Capes pour démarrer à 1400 euros nets mensuels. Le gouvernement doit donc proposer aujourd'hui un salaire d'embauche plus élevé. Jusqu'où relèvera-t-il le curseur, c'est toute la question.

Pour Bernadette Groison , secrétaire générale du syndicat FSU , il devra y mettre les moyens car

Les attentes sont très très fortes

Une première mouture de la réforme, proposée le mois dernier avait justement été rejetée par les syndicats qui jugeaient les moyens alloués trop faibles . Avec ce nouveau projet soumis aujourd'hui, le gouvernement espère signer avec eux un accord avant la fin septembre.

Jusqu'à 70 euros en plus en 2020

De son côté, la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a proposé une revalorisation salariale allant de 30 à 70 euros pour les fonctionnaires d'ici l'année 2020. "Il est temps d'avoir une rémunération des fonctionnaires plus juste. Tous les fonctionnaures verront leur rémunération progresser", promet-elle.

le salaire des fonctionnaires
le salaire des fonctionnaires © reuters
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.