Nouvelle hausse du chômage en janvier
Nouvelle hausse du chômage en janvier © IDE

Le nombre de demandeurs d'emploi a bondi en janvier en France après une hausse plus modérée en décembre, la moitié de la progression étant due à unemodification du système de radiation des chômeurs. Selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Travail, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A (ceux qui n'ont pas travaillé) a augmenté de 43.900 le mois dernier en France métropolitaine (+1,4%) pour atteindre 3.169.300, soit son plus haut niveau depuis juillet 1997. Sur un an la hausse est de 10,7%. Janvier est le 21e mois consécutif de progession du nombre de chômeurs en catégorie A. La réforme du mode de radiation au 1er janvier pour qu'elles prennent effet à la date de notification et non plus à la date du manquement qui les motive a fait gonfler de 21.100 le nombrede demandeurs en catégorie A. Sans cette réforme, le nombre de demandeurs d'emploi n'aurait progressé que de 0,7% en catégorie A, soit 22.800 personnes de plus.

Pour Eric Heyer, économiste à l'OFCE, cette progression n'est pas une surprise.

Eric Heyer, invité du journal de Laetitia Gayet

Les travailleurs les plus âgés ont été les plus touchés par la hausse du chômage en janvier, tandis que les jeunes ont été relativement les plus épargnés. Ainsi, le nombre de demandeurs d'emploi de 50 ans et plus a augmenté de 1,8% en catégorie A en métropole (+16,8% sur un an) et de 1,4% en A, B, C (+15,4% sur un an). Ceux de moins de 25ans ont vu leur nombre augmenter de 0,5% en A, et de 0,7% en A, B, C, soit des hausses respectives de 9,6% et 9,9% sur un an.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.