Nouvelle journée d'action contre la loi travail ce mardi, avec une manifestation prévue à Paris qui cette fois a été autorisée par la préfecture.

la manifestation la semaine dernière a été interdite avant d'être circonscrite
la manifestation la semaine dernière a été interdite avant d'être circonscrite © Maxppp / Frederic Durgit

Après les atermoiements au sujet de la  journée d'action contre la loi travail la semaine dernière, après le bras de fer gouvernement/syndicats et les affrontements au sein même du gouvernement, la journée de mobilisation de ce mardi devrait être plus "calme". L'organisation du cortège parisien s'annonce plus sereine, malgré un contexte tendu.

La manifestation  devrait partir à 14 heures de la place de la Bastille pour rejoindre la place d'Italie. Un accord aurait été trouvé selon les syndicats avec la Préfecture de police.

Le parcours de la manifestation de ce 28 juin

Le parcours de la manifestation de ce 28 juin
Le parcours de la manifestation de ce 28 juin © Radio France / Visactu

CGT et Force Ouvrière espéraient un défilé plus long, de la place de la Nation à la place d'Italie, mais la négociation a duré plusieurs jours, pour finalement aboutir à un compromis.

Les critères décisifs portaient sur les effectifs de police disponibles ce jour là, mais aussi sur les cibles, jugées peu nombreuses, pour les casseurs éventuels.

C'est satisfaisant! expliquent les représentants syndicaux.

Il s'agit de la dernière manifestation prévue avant l'été mais, les opposants promettent que la mobilisation continuera sous d'autres formes, même en période estivale, et devait recommencer dès le  mois de  septembre s'ils ne sont  pas entendus.

Une ambiance délétére

Un compromis sur cette manifestation était d'autant plus important que l'ambiance se dégrade, notamment avec des actes de vandalisme sur les locaux  de la CFDT à Paris et de la CGT à Montreuil. Les dirigeants de Force Ouvrière et de la CGT auraient aussi reçu des menaces par internet et par courrier.

Du point de vue du symbole en tout cas, cela devrait ressembler à  une vraie manifestation, donc pas comme le tour de bassin autorisé la semaine dernière.

J'espère que la manifestation va se dérouler dans le calme, confie l'un des organisateurs.

Il s'agit de la dernière manifestation avant l'été mais les opposants à la loi travail affirment qu'ils continueront la mobilisation  sous d'autres formes et les manifestations reprendront  en septembre s'ils ne sont pas entendus.

Le Sénat vote un texte plus libéral

Dans la nouvelle version de la loi travail adopté par le Sénat, le verrou  des 35 heures a sauté, le seuil minimum de 24 heures pour le temps partiel a été supprimé, de même que la généralisation de la garantie jeunes, le compte personnel d'activité a été partiellement vidé et le plafonnement des indemnités prudhommales (à 15 mois de salaires) rétabli.

Mais les députés vont surement revoir tous les articles lors de la prochaine étude à l'Assemblée nationale, à partir du 5 juillet.

Le vote au Sénat du projet de loi travail, programmé ce mardi, est reporté de quelques heures en raison du débat sans vote sur l'Europe (suite au Brexit) qui se tiendra aussi à l'Assemblée nationale.

Après 15 jours de débat en première lecture sur le projet de loi travail,  le scrutin public solennel sera organisé à partir de 17H45 et le résultat du vote sera proclamé à 18H45 ce mardi au Sénat.

Dans la foulée devrait avoir lieu la réunion de la commission mixte paritaire (7 sénateurs, 7 députés) chargée de trouver une version commune aux deux chambres. En cas de désaccord, ce qui ne fait aucun doute, les députés auront le dernier mot après une nouvelle navette.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.