Les deux agences de voyage ne se feront désormais plus concurrence mais les syndicats craignent des suppressions d'emplois. Les pertes de Nouvelles frontières atteignent cette année 30 millions d'euros.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.