1 min

E PSA nouvelles inquiétudes

Après l'annonce de 8000 suppressions d’emploi et de la fermeture de l'usine d'Aulnay en Seine Saint Denis, d'autres sites français seraient menacés, c'est ce que laisse en tous cas entendre la presse allemande. Dans le cadre de l'alliance conclue cette année entre Peugeot et le numéro 1 mondial Général Motors, plusieurs auto fabriquées en France, pourraient être transférés de l'autre côté du Rhin.De quoi raviver les inquiétudesMarion L'Hour

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.