Un cours d'initiation au numérique
Un cours d'initiation au numérique © Bruno LEVESQUE / IP3 / Bruno LEVESQUE / IP3

180 mesures dont 53 à lancer à court terme : soutenir les fondations comme Wikipedia, organiser une exposition numérique universelle, améliorer la formation à l'école. Le rapport propose de mettre en place toutes ces mesures en trois ans.

Parmi les autres principales mesures à mettre en place en priorité : l'obligation pour les entreprises de rendre publique "leur politique d'exploitation des données personnelles", la mise en place d'un cadre réglementaire et fiscal favorable aux fusions-acquisitions entre start-ups, la création d'une agence de notation numérique pour évaluer "la maturité numérique des entreprises".

François Desplans a assisté à la présentation du rapport

118 mesures dans le cadre d'un plan triennal

Le président de la fondation Internet nouvelle génération, Philippe Lemoine, est à l'initiative du texte. Parmi les 118 mesures qu'il propose de mettre en place ensuite : la création de nouveaux modes d'identification des paiements, la production d'un "Bison futé" des transports publics en temps réel ou encore le développement "de l'e-tourisme". Autre volet, la santé avec la mise en place d'un parcours "100% numérique" pour les patients, une formation des professionnels de santé au numérique, et le remboursement des applications mobiles jouant un rôle en matière de prévention.

Le rapport a été délivré au ministre de l'Économie Emmanuel Macron, en présence de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, Axelle Lemaire secrétaire d'État au Numérique, et Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'Etat. Philippe Lemoine a affirmé que "la transformation numérique présente pour la France bien plus d'opportunités que de risques."

L'école française en retard sur le numérique
L'école française en retard sur le numérique © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.