Les trois opérateurs bientôt deux ?
Les trois opérateurs bientôt deux ? © Lionel Cironneau/AP/SIPA

Après plusieurs semaines de rumeurs sur un mariage entre les deux opérateurs, le JDD affirme dimanche qu'Orange et Bouygues Telecom ont signé un accord de confidentialité juste avant Noël pour des négociations de rapprochement.

Les négociations n'incluent TF1, comme il en avait été question dans un premier temps, écrit le Journal du dimanche qui explique que les négociations devraient débuter à la mi-janvier avec un délai d'un à trois mois pour aboutir à un accord. Orange se serait engagé à ne pas procéder à des licenciements chez le troisième opérateur français.

La participation de l'Etat dans Orange, qui s'élève aujourd'hui à 23%, serait diluée et se retrouverait légèrement sous la barre des 20%. Orange resterait tout de même le premier actionnaire du nouvel ensemble devant Bouygues.

Le rachat coûterait dix milliards d'éuros, dont huit en échange d'actions.

Les explications de Bruce de Galzain

Le dernier mot sera pour Bruxelles

La Commission européenne pourrait ne pas apprécier de voir naître un ensemble qui dépasserait les 50% de part de marché, ce qui renforcerait la position d'Orange, déjà numéro un du secteur, et rendrait plus compliqué, aux yeux de Bruxelles, le rôle de concurrent des deux autres opérateurs français, Free et SFR.

Une solution pourrait alors résider dans la vente à Free ou à SFR d'un certain nombre des 600 boutiques actuellement sous bannière Bouygues, ou des fréquences ou antennes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.