[scald=32107:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - La France est déterminée à assurer la stabilité financière et se réjouit de l'interdiction de certaines ventes à découvert par l'Autorité des marchés financiers, a déclaré vendredi le ministre des Finances François Baroin.

Les régulateurs financiers belge, espagnol, français et italien ont décidé jeudi d'interdire ces ventes sur les titres des principales banques et compagnies d'assurance de leurs pays respectifs.

"François Baroin souligne l'engagement du gouvernement pour assurer la stabilité financière, éviter les abus de marché et lutter contre toute forme de spéculation", lit-on dans un communiqué du ministère des Finances.

"Il salue la décision prise par le président de l'Autorité des marchés financiers d'interdire les ventes à découvert sur une liste de valeurs financières françaises pour une durée de 15 jours", poursuit le communiqué. "Il se félicite que cette décision s'inscrive dans le cadre d'une coordination entre régulateurs européens."

Les ventes à découvert consistent pour un opérateur de marché à emprunter des titres pour les revendre en espérant les racheter ultérieurement moins cher et empocher la plus-value.

Ces ventes sont accusées d'amplifier les mouvements baissiers sur les marchés et leur interdiction est régulièrement envisagée durant les crises financières.

Jean-Baptiste Vey, édité par Marc Angrand

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.