Le café "La bonne bière", dans le Xe arrondissement de Paris
Le café "La bonne bière", dans le Xe arrondissement de Paris © Radio France / Mathilde Dehimi

Le Conseil de Paris avait déjà voté des aides d'urgence pour les commerces, notamment les bars et restaurants, directement touchés par les attentats. Ce lundi, les élus devraient voter une nouvelle série de mesures pour les commerçants, artisans, et les familles de victimes.

La ville s'était déjà engagée à verser 40 000 euros à chaque commerçant pour financer les travaux nécessaires à leur réouverture. Près de 500 commerces situés dans les périmètres de sécurité près des lieux des attentats, ont dû fermer leurs portes pendant plusieurs jours.

Pour compenser le manque à gagner, au premier semestre 2016, ils devraient être exonérés de certaines taxes municipales , comme les droits de voirie ou la taxe de balayage. Ils bénéficieront en plus d'un soutien juridique et technique pour monter leurs dossiers de sinistre. Des exonérations sont également prévues pour les commerçants des marchés parisiens dont l'activité avait été interrompue lors du week-end qui a suivi les attentats.

Faire revenir le tourisme dans la capitale

Autre mesure, cette fois en faveur des familles des victimes :la mairie de Paris s'engage à leur offrir une concession perpétuelle dans les cimetières de la ville . Au-delà de ces aides exceptionnelles, la municipalité va lancer avant la fin de l'année une campagne d'affichage pour faire la promotion des lieux culturels qui ont vu leur fréquentation baisser après les attentats.

Enfin, la mairie veut faire appel à des artistes et des personnalités françaises ou étrangères qui participeraient à une grande opération de communication pour relancer le tourisme dans la capitale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.