Le taux de rémunération de l'épargne préférée des Français ne sera pas augmenté le 1er mai, malgré l'inflation du mois de mars à 0,8%, soit 2,3% de hausse des prix sur un an. Une décision qui n'est pas favorable aux épargnants mais avantageuse pour le logement social. Les précisions de Régis Lachaud

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.