Le groupe allemand de pharmacie et d'agrochimie Bayer se lance dans une vaste opération de transparence et va rendre publiques toutes ses études sur la sécurité de ses produits.

Les pesticides soulèvent de plus en plus de critiques et de questions des consommateurs
Les pesticides soulèvent de plus en plus de critiques et de questions des consommateurs © Maxppp / IP3 / Christophe Morin

Connu pour son rôle dans les domaines de la santé, mais aussi de l'agriculture, Bayer a décidé de mettre en ligne et donc à la disposition de tous, les études qu'il a mené sur la sécurité de ses produits. D'abord en résumé, puis dès le début d'année prochaine les études au complet.

C'est une première dans ce milieu, mais qui tombe au moment où le groupe est en voie d'acquisition du très décrié américain Monsanto, inventeur du Glyphosate. Une opération qui devrait être finalisée en milieu d'année prochaine.

"On l'aurait fait même sans Monsanto", tient à préciser le président de Bayer France, "mais c'est vrai que dans cette perspective, c'est encore plus important". Alors voilà, Bayer vous dit tout, l'ensemble des études qui concernent ses pesticides en particulier, seront disponibles sur internet, y compris le nom de tous les chercheurs qui y ont participé.

Franck Garnier, le président de Bayer France explique que "ça répond à une véritable attente de la société, pour déplacer le débat du terrain de la transparence ou de l'opacité à celui de la compréhension et de l'échange sur le contenu des solutions que nous proposons en particuliers aux agriculteurs". 

Une transparence au risque de dévoiler quelques secrets industriels, explique Franck Garnier : "ça nous a posé des questions en interne, en dévoilant le détail de ces études, on peut avoir à dévoiler de la propriété intellectuelle, mais nous avons considéré que l'importance de la transparence allait nettement au delà des questions de propriété intellectuelle."

Il suffit dans un moteur de recherche de taper Bayer Transparency. Pour l'instant tout est en anglais mais Bayer prévoit de rendre le site accessible en différentes langues.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.