Petroplus aurait-il vider les comptes de sa filiale française, précipitant sa faillite ? Le groupe suisse nie tout mais un transfert de fonds suspect existe bel et bien. 200 salariés ont manifesté hier contre ce qu'ils appellent la dictature de l'argent.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.