Pfizer et Allergan vont fusionner
Pfizer et Allergan vont fusionner © MaxPPP

Pfizer, qui commercialise le Viagra et Allergan, responsable du traitement anti-rides Botox ont annoncé lundi leur projet de fusion. Les groupes pharmaceutiques américain et irlandais deviendront ainsi le numéro 1 du secteur. Les négociations auront lieu au 2e semestre 2016. Le nouveau groupe s’appellera Pfizer et aura son siège opérationnel à New-York et son siège administratif en Irlande, pays au régime fiscal plus avantageux.

C’est le plus gros projet de fusion annoncé cette année, devant [celui des deux principaux brasseurs mondiaux SabMiller (Grolsch, Peroni) et AB Inbev (Budweiser, Stella Artois). ](Pfizer, qui commercialise le Viagra et Allergan, responsable du traitement anti-rides Botox ont annoncé lundi leur projet de fusion. Les groupes pharmaceutiques américain et irlandais deviendront ainsi le numéro 1 du secteur. Les négociations auront lieu au 2e semestre 2016. Le nouveau groupe s’appellera Pfizer et aura son siège opérationnel à New-York et son siège administratif en Irlande, pays au régime fiscal plus avantageux. C’est le plus gros projet de fusion annoncé cette année, devant celui des deux principaux brasseurs mondiaux SabMiller (Grolsch, Peroni) et AB Inbev (Budweiser, Stella Artois). Pfizer contourne le Fisc américain Les bénéfices réalisés aux Etats-Unis sont taxés à 35%, l’un des taux les plus élevés au monde, contre seulement 12, 5% en Irlande. Le Trésor américain a mis en place ces derniers mois des mesures pour freiner la « domiciliation fiscale » des entreprises à l’étranger via des acquisitions. Pfizer possède de nombreux actifs à l’étranger et ne souhaite pas les rapatrier aux Etats-Unis de peur de payer trop d’impôts. Une fusion a 160 milliards de dollars Cette fusion est la plus importante jamais lancée dans le secteur pharmaceutique. Elle valorise Allergan à 363, 63 dollars par action contre 312,46 dollars en clôture vendredi à Wall Street. Les actionnaires de Pfizer auront eux le choix entre un paiement en cash et un échange de leurs titres contre des actions du nouveau groupe, à condition que le montant global versé se situe entre six et 12 milliards de dollars. )

Pfizer contourne le Fisc américain

Les bénéfices réalisés aux Etats-Unis sont taxés à 35%, l’un des taux les plus élevés au monde, contre seulement 12, 5% en Irlande. Le Trésor américain a mis en place ces derniers mois des mesures pour freiner la « domiciliation fiscale » des entreprises à l’étranger via des acquisitions. Pfizer possède de nombreux actifs à l’étranger et ne souhaite pas les rapatrier aux Etats-Unis de peur de payer trop d’impôts.

Une fusion a 160 milliards de dollars

Cette fusion est la plus importante jamais lancée dans le secteur pharmaceutique. Elle valorise Allergan à 363, 63 dollars par action contre 312,46 dollars en clôture vendredi à Wall Street. Les actionnaires de Pfizer auront eux le choix entre un paiement en cash et un échange de leurs titres contre des actions du nouveau groupe, à condition que le montant global versé se situe entre six et 12 milliards de dollars.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.