Plan social en vue à la Halle aux vêtements.
Plan social en vue à la Halle aux vêtements. © PhotoPQR/Le Télégramme

La direction du groupe Vivarte aurait annoncé la nouvelle ce mardi aux syndicats en comité d'entreprise extraordinaire. Après une année 2014 catastrophique, l'heure est au bilan : la Halle aux vêtements (20% de ses ventes), le navire amiral du groupe, est en train de couler : 1600 postes sont menacés.

La Halle a vu son chiffre d'affaires plonger de 13% l'an dernier. La faute à plusieurs années "d'errements", disent les syndicats, et à une stratégie de relance mal maîtrisée. Résultat :près d'un millier de salariés (plus d'après les syndicats) vont se retrouver sur le carreau.

Déficit d'image

Pourtant, la Halle aux vetements, tout le monde connaît. Forte notoriété, des magasins implantés un peu partout, mais une image un peu "has-been", surtout depuis que se sont installées en France des enseignes d'habillement à prix très doux, telles H&M ou Zara. Conscient d'etre un peu dépassé, le groupe a donc décidé de tout changer il y a trois ans. Signalétique, magasins et produits. Un virage mode, avec une montée en gamme des prix et des collections proposées.

Problème, les clients n'ont pas été au rendez-vous, explique Jean-Louis Alfred, le coordinateur CFDT du groupe :

L'idée n'était pas mauvaise. Le business n'a pas pris car on a voulu aller trop vite. Je pense qu'il aurait fallu changer de nom : historiquement, la Halle est connue pour son discount et nos clients se sont sentis perdus, ils ne se retrouvaient plus du tout dans les produits qu'on leur proposait.

80% de temps partiels concernés

Aujourd'hui, pour sauver le navire, le plan social paraît inévitable. Depuis des mois, les syndicats avaient peu d'informations et ils se disaient inquiets? 1600 emplois seraient donc en jeu. Une catastrophe en perspective pour Jean-Louis Alfred.

Beaucoup de femmes vont être touchées. Globalement, 80% de temps partiels sont concernés, dont une moitié sous le seuil de pauvreté.

Plus de 200 magasins pourraient disparaître en France, d'après les syndicats. Le groupe Vivarte possède également la Halle aux chaussres, Naf Naf, Minelli ou encore André.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.