En quittant l'Elysée, Nicolas Sarkozy laisse en suspens la perspective de nombreux plans de restructuration dans des entreprises françaises. Et les suppressions d'emplois en vue risquent de peser sur la campagne des législatives.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.