Selon une étude de Pôle emploi, les entreprises prévoient près de 150 000 embauches de plus cette année par rapport à 2016, essentiellement dans les petites entreprises.

Près de 150 000 embauches supplémentaires sont prévues en 2017, essentiellement dans les secteurs du service à la personne et du service aux entreprises
Près de 150 000 embauches supplémentaires sont prévues en 2017, essentiellement dans les secteurs du service à la personne et du service aux entreprises © AFP / Philippe Huguen

Avec 149 200 projets de recrutements de plus en 2017 par rapport à 2016, ce sont environ 2 millions de recrutements qui sont anticipés pour cette année, selon une étude menée par Pôle emploi, dont 1,2 millions d’emplois non saisonniers. Au total, 22,4% des établissements envisagent au moins un recrutement dans l'année, soit 512 600 recruteurs. Des chiffres qui n'avaient pas été atteint depuis 2010 selon Pôle emploi.

Près de 40% des embauches (38,8%) sont prévues en CDI et ce sont surtout les petites entreprises qui cherchent des candidats : 45,9% des projets de recrutements concernent les très petites entreprises, soit celles qui embauchent moins de dix salariés.

Quels secteurs sont concernés ?

Le secteur du service à la personne recherche des candidats pour 2017, 64% des besoins de main d’œuvre concernent ce domaine. Les projets d’embauches concernent aussi le service aux entreprises. Concrètement, cela se traduit par des métiers comme aide à domicile, aide-ménagère, mais aussi ingénieur, cadre études, cadre recherche et développement informatique, responsable informatique.

Les services concentrent les deux tiers des projets de recrutements. On embauche dans les grandes métropoles, sur la côte atlantique et dans le sud-est de la France.

Dans le secteur de la construction, la recherche de candidats augmente d'année en année. Si les projets de recrutement sont moindres que pour d’autres secteurs (5% des intentions d’embauches en 2017), ils sont en très forte hausse par rapport à l’an passé, soit +22,5%.

Plus d’embauches mais aussi plus de difficultés à recruter

Malgré un nombre de postes à pourvoir qui doit être plus important en 2017 par rapport à 2016, les entreprises estiment qu’elles vont avoir plus de difficultés à recruter.

Sont concernés en particulier les métiers d’aide à domicile et aide-ménagère, de cuisinier, d’ingénieur, de cadre études et R&D informatique.

Des difficultés qui s’expliquent essentiellement par la pénurie de candidats pour ces professions, au profil inadéquat des postulants et dans certains cas, par les conditions de travail.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.