un million de foyers supplémentaires payent l'impôt sur le revenu, selon pierre moscovici
un million de foyers supplémentaires payent l'impôt sur le revenu, selon pierre moscovici © reuters

Selon le quotidien libéral L'Opinion, 1,2 million de contribuables en plus paient cette année l'impôt sur le revenu. Mais Pierre Moscovici tempère: il s'agit d'une prolongation du gel du barême de l'impôt décidé par l'ancienne majorité.

Selon le journal, 940 000 nouveaux foyers étaient entrés dans l'impôt sur le revenu en 2012. Cette année, ils seraient entre 1,2 millin et 1,6 millions, soit une augmentation de 10%.

Pourtant, l'an dernier, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait affirmé sur le plateau de France 2 que 9 Français sur 10 ne seraient pas concernés par des hausses d'impôts.

A revenu constant, 9 contribuables sur 10 ne seront pas concernés par les augmentations de fiscalité. Je suis prêt à m'en expliquer.

On estime à 36 millions le nombre de contribuables qui s'acquittent de l'impôt sur le revenu en France.

POUR ALLER PLUS LOIN > L'impôt frappe 1,2 million de foyers supplémentaires (L'Opinion)

Pierre Moscovici tempère

Il est probable qu'un million de foyers supplémentaires payent l'impôt sur le revenu cette année, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici.

Trop de Français voient leur impôt augmenter: le reportage de Bruce de Galzain

Il était interrogé sur les informations du quotidien L'Opinion, selon lesquelles 1,2 à 1,6 million de foyers de plus sont assujettis à cet impôt, soit une hausse de 10% du nombre de contribuables.

Sur Europe 1, le minitre de l'Economie est des Finances a déclaré:

En 2011, l'ancienne majorité avait décidé le gel du barème de l'impôt sur le revenu et ça avait fait rentrer un million de foyers dans l'impôt (ndlr, du fait de la progression des salaires). Cette année, le gel a été prolongé, donc il y a sans doute un montant équivalent de Français qui rentrent dans le barème de l'impôt sur le revenu.

Pierre Moscovici a ajouté que le barème serait à nouveau indexé sur l'inflation l'an prochain et qu'une décote permettant de réduire l'impôt de "plusieurs millions de personnes" serait mise en place.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.