rails
rails © CC Corey Leopold

Plus de TGV et des trains moins chers. Ce serait possible et déjà fait si la SNCF et Réseau Ferré de France (RFF) avait dialogué, depuis la création de cette deuxième entité.

Ca n’a pas été le cas et RFF a imposé à la SNCF un péage pour l’utilisation de ses rails de 13 euros en moyenne par km, quelque soit la ligne et sa fréquentation. Un péage qui n’a cessé d’augmenté ces dernières années : 7,5% par an en moyenne.

Le résultat a d’abord été de raréfier l'offre puisque vu le péage à payer, la SNCF a choisi de ne faire rouler que les trains les plus rentables.

Autre conséquence : plus de 30% des dessertes TGV sont en perte.

C'est à ce système que les pouvoirs publics veulent s’attaquer.

Le journal les Echos évoque plusieurs pistes, pas confirmées par les différents acteurs.

Par exemple, mettre en place une tarification indexée sur le nombre de passagers ou sur la recette commerciale, plutôt qu’au simple kilomètre devrait permettre la SNCF d'améliorer la productivité de ses trains, donc de gagner en rentabilité, à l'offre de transport de s'étoffer. Le tout sans détériorer les comptes du gestionnaire de l'infrastructure.

Les explications de Marion L’Hour

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.