En avril dernier, le gouvernment avait lancé un plan d'aide au retour à l'emploi pour les parents en fin de congé parental
En avril dernier, le gouvernment avait lancé un plan d'aide au retour à l'emploi pour les parents en fin de congé parental © maxppp

Ce mercredi, on en saura plus sur le budget de l'Etat avec la présentation de la loi de finances pour 2015 en Conseil des Ministres. Ce lundi c'est le budget de la sécurité sociale qui sera en partie dévoilé, avec peut-être du nouveau en matière de congé parental et de prime de naissance.

Les ministres de la Santé et du Budget, Marisol Touraine et Christian Eckert, présentent en fin d'après-midi les grandes lignes du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015. Pour contenir le déficit, le gouvernement mise essentiellement sur des économies supplémentaires.

La branche maladie et celle de la famille seront les plus sollicitées

La branche maladie et celle de la famille seront les plus sollicitées. Marisol Touraine a répété que la maîtrise des dépenses de la Sécurité sociale, dont le rythme "n'a jamais été aussi rapide", ne remettra "pas en question la qualité de notre système de santé". Pour le budget 2014, la recherche de l'équilibre financier passera pour 2015 par des économies dans la branche famille. Au départ, on évoquait 800 millions d'euros sur 3 ans dans le cadre du plan d'économies de 50 milliards d'euros prévu d'ici 2017, mais en fait elles pourraient dépasser 1 milliard. "Il n'y aura pas de gel des prestations familiales", a assuré dimanche Touraine sur notre antenne. Tout en affirmant la nécessité de "maîtriser l'augmentation des dépenses de la politique familiale", elle n'a pas confirmé les idées évoquées comme la réduction de la prime à la naissance (923 euros) à partir du second enfant ou la modification des conditions d'accès au congé parental.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.