Condamné en juillet dernier à une amende de 4,34 milliards d'euros pour abus de position dominante avec Android, Google riposte. Désormais, le géant américain va faire payer ses applications préinstallées dans les téléphones. Avec quelles conséquences pour le consommateur ?

Google Play Store est aujourd'hui le marché d'application par défaut sur les téléphones Android
Google Play Store est aujourd'hui le marché d'application par défaut sur les téléphones Android © Radio France / Olivier Bénis

Le système Android en tant que tel restera gratuit, mais pas toutes les applications Google qui gravitent autour (Youtube, Google Play, Google Docs...) Le géant américain s'est récemment fait lourdement sanctionner par la Commission européenne, avec une amende de 4,34 milliards d'euros pour abus de position dominante, mais se sait en position de force avec les constructeurs : Android pulvérise la concurrence avec plus de 80 % de parts de marché des smartphones livrés.

Les fabricants de smartphones auront du mal à se passer de son Play Store, qui permet aux clients d'installer les applications de leur choix...  Ils devront donc payer.

L'UFC-Que Choisir évoque une fourchette entre 10 et 30 euros, suffisamment élevée pour craindre une répercussion sur le prix payé par le client. C'est ce que craint Antoine Autier, responsable adjoint du service des études de l'UFC, spécialiste des questions de téléphonie :

Si le coût des licences n'avait été que de 1 ou 2 euros, on aurait pu imaginer que les constructeurs rognent sur leurs marges pour maintenir des prix identiques sur le marché. Mais si on grimpe jusqu'à 30 euros la licence, une bonne partie des constructeurs va le répercuter sur ses prix.

Une obligation en particulier pour les smartphones les moins chers du marché, selon lui : "chez les fabricants de marques d'entrée de gamme, les marges sont relativement faibles".

Le prix de la licence variera en fonction du pays et de la qualité de l’écran. Il faudra attendre quelques mois avant de voir une éventuelle différence sur le prix d'achat de votre futur téléphone.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.