À l’heure où les collectivités territoriales se disent prises à la gorge et où le gouvernement veut faire de la rénovation énergétique une priorité nationale, l’éclairage intérieur constitue un levier d’économies substantielles.

Selon l'ADEME, l'installation d'éclairages modernes peut permettre jusqu'à 77% d'économies d'énergie pour les collectivités.
Selon l'ADEME, l'installation d'éclairages modernes peut permettre jusqu'à 77% d'économies d'énergie pour les collectivités. © AFP / Philippe Huguen

Abandonner les vieilles ampoules et les lampes énergivores au profit d’éclairages dernière génération, moins consommateurs d’énergie. C’est le choix payant qu’a fait la ville de Pau. "Depuis 2006, toutes nos salles de classes sont équipées de détecteurs de lumière et de présence. Cela a fait baisser notre consommation de 95% !", s’enthousiasme Guilhem Massip, en charge de l’énergie pour la communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées. Ainsi, dans les écoles paloises, la lumière s’éteint automatiquement quand elle ne détecte plus de présence ou quand la lumière naturelle est suffisante. "On évite le gaspillage", résume Guilhem Massip.

7,50 euros d'économies par an et par mètre carré

Et cette logique s’applique à tous les bâtiments publics. Selon l’ADEME, rénover un bureau avec des luminaires fluorescents électroniques et une gestion automatique selon la présence et la lumière du jour équivaut à une économie de 7,50 euros par an et par mètre carré. Si l’on tient compte du fait que les collectivités détiennent aujourd’hui un patrimoine estimé à 280 millions de mètres carrés, avec un éclairage  intérieur consommant 7 TWh, les économies à la clé sont loin d’être négligeables. "C'est d'autant plus intéressant que le retour sur investissement se fait en 2 ou 3 ans", note Marie-Pierre Alexandre, directrice de l’Association française de l’éclairage.

Mieux vaut prendre les devants. Dans les cinq prochaines années, les obligations réglementaires françaises et européennes obligeront de toute façon les collectivités à se pencher sérieusement sur leur éclairage intérieur.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.